Culinopathe - A Flower in da Kitchen

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

samedi 31 mai 2008

Un peu de rigolo pour l'apéro ou Cake aux petits pois, lardons, sauge et curcuma

Le truc quand tous vos amis savent que vous faites (pas trop mal) la cuisine, c'est que vous ne pouvez plus aller nulle part sans apporter un petit quelque chose à manger de votre confection.
Par exemple, récemment, une amie m'a tancée vertement parce que je m'étais pointée à notre séance de cinéma hebdomadaire sans mon habituelle boîte de cookies maison.
Bon, comme elle est enceinte, je lui pardonne volontiers, une envie de cookies, c'est incontrôlable.

Bref, du coup, quand il y a quelques jours je reçois un sms me conviant à un apéro/pot de départ en compagnie de gens de qualité, je me mets à cogiter sévèrement sur la teneur de ma contribution culinaire, en sachant qu'il me faut prendre en compte ces deux variables : 1) le frigo est plutôt vide 2) Au milieu de mes 16h de boulot journalières, je n'ai *absolument pas* le temps de passer plus de 30 minutes en cuisine.

Souvent, la solution magique à ça, c'est le cake. Vite fait, vite cuit, à base d'ingrédients généralement disponibles dans tout bon frigo / placard qui se respecte, hop, emballé c'est pesé.
Sauf que là intervient ma culinopathie aigüe, m'interdisant de réaliser un "bête" cake tout ce qu'il y a de plus standard.
J'en étais là de mes réflexions quand, comme souvent, une suggestion de mon n'amoureux causa l'illumination gastronomique (rien que ça).

Tant et si bien que, jeudi soir, 20h30, ayant retrouvé ma bande de gens de qualité, j'affichais un tranquille petit sourire d'auto-satisfaction devant le succès de mon improvisation cakesque.

Sur ce, parlons peu mais parlons bien : la recette.

Cake aux petits pois, lardons, sauge et curcuma



Pour 6 mini-cakes (ou un 1 grand) :

- 3 oeufs
- 100g de lardons natures
- 50g de petits pois (surgelés et simplement décongelés, par exemple)
- 40g de Comté râpé
- 40g de Parmesan râpé
- 90ml de crème liquide entière
- 75ml d'huile d'olive
- 1cc bombée de sauge
- 1cc rase de curcuma
- 1/2cc de sel
- 1/2cc de poivre
- 1cc de sucre
- 200g de farine
- 1/2 sachet de levure chimique

Préchauffer le four à 150°C (th. 5)

Dans une poêle, sans ajouter de matière grasse, faire dorer les lardons puis les égoutter et les réserver.

Dans un saladier, battre vivement les oeufs, le sel, le poivre, la sauge, le curcuma et le sucre.
Ajouter la crème liquide et l'huile d'olive et battre à nouveau énergiquement.
Ajouter la farine et la levure et fouetter jusqu'à obtention d'un mélange bien homogène.

Pour finir, verser dans l'appareil les lardons, les petits pois et les fromages et mélanger délicatement avec une maryse ou une cuillère en bois.

Répartir dans des minis moules à cake et enfourner pour 20 minutes. Le cake est cuit quand la pointe d'un couteau plongée au coeur ressort à peine humide.
Si vous utilisez un grand moule à cake, cuire environ 40 minutes.

dimanche 2 septembre 2007

Du soleil pour l'apéro ou Cake aux olives, à la feta et aux poivrons

Oui bon c'est plus tellement la saison.
Quoique .. A Paris comme d'hab, l'été fini par se pointer au mois de Septembre, tout est normal.
Invitée hier à un "réveillon de rentrée" j'ai improvisé un petit quelque chose pour ne pas arriver les mains vides.
Le petit quelque chose en question ayant remporté un succès franc et massif, j'ai réédité l'opération pour un apéro ce soir.
Deuxième plébiscite, recette validée, que je vous livre donc.

Oubliez vos a prioris sur les cakes.
Celui-ci n'est ni bourratif ni sec et le mélange des saveurs devrait faire agréablement chanter vos papilles ...

Cake aux olives, à la feta et aux poivrons



Pour un moule à cake moyen :

- 2 oeufs
- 100g de farine
- 3/4 de sachet de levure chimique
- 8cl de lait demi-écrémé
- une capsule de filaments de safran
- 1cc rase de piment d'espelette
- 5cl d'huile d'olive
- 70g de gruyère râpé
- 2 poivrons rouges
- 100g de feta
- 35g d'olives noires à la grecque
- 1 pincée de sel
- 3 tours de moulin de poivre

Porter le lait à frémissement puis, hors du feu, y jeter les filaments de safran. Laisser infuser.
Faire bruler les poivrons sous le grill du four ou sur le gaz puis les peler et enlever les graines.
Couper les olives en deux, la feta en petits dés et les poivrons en fines lanières.

Préchauffer le four à 180°C (th. 6) à chaleur tournante.

Battre les oeufs, la farine et la levure.
Incorporer petit à petit le lait safrané puis l'huile d'olive.
Ajouter le sel, le poivre et le piment d'espelette. Bien mélanger.
Incorporer le gruyère rapé et à nouveau bien mélanger.
Jeter dans le mélange les olives, la feta et les poivrons.
Mélanger délicatement avec une maryse.

Verser la préparation dans un moule à cake (pas besoin de le graisser) et enfourner pour 45 minutes.
Vérifier la cuisson sur la fin. Il ne faut surtout pas que le cake cuise trop sinon il perdrait de son moelleux.
Ma technique : Je plonge un spaghetti cru au centre du cake, il faut qu'il ressorte à peine humidifié.

Démouler, contempler, laisser refroidir puis mettre au frais au moins 2h avant de servir.

jeudi 31 mai 2007

La junk food maison, c'est bon ! Ou Wraps de volaille marinée au yahourt épicé

A Londres, la grande mode niveau bouffe, c'est le wrap.
Le wrap, c'est un peu le Web 2.0 du sandwich.
Pour ceux qui n'ont pas encore été contaminés par cette nouvelle pratique culinaire et qui se demandent ce dont je suis entrain de causer, un wrap c'est tout bêtement un sandwich dans lequel on a remplacé le pain par une tortilla.
Pendant notre escapade londonienne on est allé manger deux fois dans une minuscule wrap place dans Soho où la carte des spécialités recouvre tout un mur et où tout ce qui se trouve sur ce mur fait terriblement envie.
Du coup, comme ce soir on était de concert et que je fais de la résistance contre les mauvais sandwich ultra-gras achetés sur place, l'idée était toute trouvée : nous préparer des wraps.
Ne restait plus qu'à imaginer une garniture ...

Wraps de volaille marinée au yahourt épicé



Pour 2 amateurs de junk food pas trop junk (8,5 points WW par personne)

- 2 grandes tortillas de blé
- 300 grammes de volaille (poulet ou dinde, choisissez entre escalope, aiguillettes ou, comme moi, médaillons de filet)
- 1 yahourt brassé à 0%
- 2cc d'épices à Tandoori
- 1cc du jus d'un citron pressé
- 1CS + 1cc de miel doux
- 1cc de purée de coriandre
- 1CS de piment d'espelette
- 1CS d'origan
- Chapelure
- Feuilles d'épinards frais
- Parmesan en bloc

Si vous avez choisi des escalopes ou des médaillons, les détailler en lanières pas trop fines.
Dans un bol assez grand pour contenir toute votre viande, préparer la marinade :
Mélanger le yahourt, le citron, les épices à Tandoori, la purée de coriandre et 1CS de miel.
Réserver une CS de la marinade dans un petit bol, y ajouter 1cc de miel et mettre au frais.
Mettre la viande à mariner dans le reste du mélange. Filmer au contact et mettre au frais au moins 2 heures.

Préchauffer votre four à 180°C (th.6).

Dans un plat creux, verser assez de chapelure pour enrober toute la viande. Ajouter le piment d'espelette et l'origan. Bien mélanger.
Rouler les morceaux de viande marinée dans la chapelure et les déposer sur une plaque allant au four, recouverte d'une feuille de cuisson en silicone (ou à défaut de papier sulfurisé).
Enfourner pour 20 minutes. A la fin de la cuisson, la panure doit avoir bien doré.

Lorsque la viande est cuite, tartiner un wrap avec la marinade réservée à l'aide d'un pinceau. Allez-y généreusement, c'est ce qui va aider le wrap à coller.
Disposer par dessus des feuilles d'épinards frais.
Découper de fines lamelles de parmesan et les mettre sur les épinards.
Disposer enfin les morceaux de viande, parallèlement au sens dans lequel vous allez rouler le wrap.

Plier (pour la technique de pliage, je vous conseille celle, très bien illustrée, du blog de Lauriana), découper en deux, renouveler l'opération pour le second wrap et essayer de ne pas se mordre les doigts tellement on dévore ça vite.