Bon ben voilà.
Ils l'ont voulu, vous l'avez voulu, c'est parti, le Petit Nicolas s'installe à l'Elysée.

Définitivement, la politique me fout la gerbe.

Heureusement, il reste la cuisine.

Ce soir, soirée électorale entre amis.
Vu qu'on se faisait pas des masses d'illusions sur le résultat de l'élection, on avait ouvert le Champagne plus pour se consoler qu'autre chose.
Et moi, je m'affairais en cuisine.

Alors voici une petite recette rouge et blanche, un peu comme les couleurs de Ségolène tout au long de la campagne, pour noyer les vilaines soirées cafardeuses dans un délice crémeux et fruité.



La base de cette recette vient du blog Amuses bouche. Comme je suis toujours en pleine Weight Watcherisation, je l'ai adaptée pour la "lightifier".

Panna Cotta à la vanille et aux framboises

Pour 8 verrines rouges & blanches garanties anti-déprime à préparer de préférence la veille au soir ou au max le matin pour le soir

- 600ml de crème fleurette allégée (15%)
- 320ml de lait demi-écrémé
- 110g de sucre (probablement remplaçable par de l'édulcorant, faudra que je teste)
- 2g d’agar-agar (une cuillère à café)
- 2 cuillères à café de vanille en poudre
- Une soixantaine de framboises
- 1 flacon de nappage à la framboise (trouvable au Carrouf du coin)

Dans une casserole mélanger le lait, la crème, 100g de sucre et la vanille.
Faire tiédir et ajouter l’agar-agar mélangé avec le sucre restant.
Porter à ébullition et laisser bouillir au moins 1 min (très important pour l'agar-agar).

Répartir dans les 8 verrines, laisser refroidir à température ambiante puis mettre au frigo.

Quelques heures plus tard (une fois que la panna cotta a bien pris), déposer les framboises et les recouvrir jusqu'à mi-hauteur du nappage à la framboise.
Pour les très gourmands qui n'ont pas peur de l'écoeurement et qui se foutent royalement des points WW, utiliser 2 flacons de nappage et recouvrir complètement les framboises.

Remettre au frais au moins 1h.

Miam !