Il y a des jours où on a envie de retourner aux bases.
Retomber dans son enfance culinaire, retrouver la saveur réconfortante d'un plat archi-connu.
Moi j'appelle ça du Retro Fooding, mais c'est à cause de mes références d'indécrottable gameuse.
La plupart des gens appellent ça de la Comfort Food.

Alors voilà, j'avais envie de coquillettes au jambon blanc.
Bêtement.
Et j'aurais pu m'en tenir là.
Mais Julie Andrieu s'en est mêlée et comme j'ai dévoré il y a très peu son géniallissime bouquin "Ma p'tite cuisine", je me suis laissée inspirer.

Gratin de Coquillettes même pas gras



Pour deux Retro-Foodeurs qui font tout de même attention à leur ligne (6 points WW par personne):

- 150g de coquillettes complètes
- 2 tranches de jambon blanc, découenné, dégraissé
- 2 oignons moyens
- 1 boite de pulpe de tomates en dés
- 1cc de concentré de tomate
- 2cc d'origan
- 1cc de sauge
- 1 pincée de piment d'espelette
- 2CS de crème liquide à 4%
- 2cc de beurre allégé à 41%
- 3 CS de parmesan rapé
- 10 gouttes d'édulcorant de cuisson liquide

Emincer les oignons. Les faire fondre doucement avec le beurre dans une casserole pendant quelques minutes.
Quand ils commencent à être bien tendres, ajouter l'édulcorant de cuisson. Bien mélanger et laisser dorer 2 minutes de plus.
Ajouter la pulpe de tomates, le concentré, l'origan, la sauge, le piment d'espelette.
Saler, poivrer, à votre convenance.
Laisser mijoter à feu moyen, sans couvrir, une bonne quinzaine de minutes.

Pendant ce temps, préchauffer le four à 210°C (th. 7).
Couper le jambon en allumettes et faire cuire les coquillettes à l'eau.
Verser les coquillettes dans un plat à gratin, y mélanger le jambon et la crème liquide.

Lorsque la sauce tomate est prête, la verser sur les pâtes et bien napper avec une spatule.
Saupoudrer avec le parmesan.

Enfourner à mi-hauteur.
Laisser cuire 15 minutes puis remonter le plat sous le grill et laisser 5 minutes de plus.

Retomber en enfance et sourire niaisement.