Vendredi dernier mon n'amoureux et moi avions quelque chose à célébrer.
Pour marquer le coup, je nous ai emmené dîner au restaurant de Cyril Lignac, chef télégénique s'il en est.
Pas déçue du voyage, la Flaoua.
De la mise en bouche au dessert, en passant par le pré-dessert et les petits pains, un festival de saveurs, tout en finesse, tout en savants mélanges.
Seul bémol à notre avis : l'ambiance sonore. Le parquet, c'est joli, mais quand la multitude de serveuses porte des talons, ca casse un peu le côté intime et cosy.
Bon, on leur a pardonné quand, alors que nous partions, on nous a offert un petit sac aux armes du restaurant "pour le petit déjeuner". Dedans une énorme part de cake au thé vert et aux fruits que nous avons effectivement dévoré au petit dej'. Une jolie façon de prolonger ce bon dîner.

En tout cas, la cuisine de Cyril Lignac ça donne envie de faire de la cuisine.
De cuisiner beau et bon, d'inventer, d'expérimenter.
Et justement, comme en accompagnement de mon poisson j'ai mangé un très savoureux risotto de pâtes (ou risetto) cuisiné façon paëlla, j'ai décidé de m'en inspirer pour un petit plat à ma façon.
Cuisiner autre chose que du riz en risotto, ce n'est pas une nouveauté. J'ai déja tenté le risotto de coquillettes, celui de quinoa et même de pommes de terre.
Mais là, la bonne idée tient dans le choix des pâtes.
Pour le reste, comme j'avais envie de cuisiner de la roquette, hop !

Risetto au Romarin, émulsion de Roquette au Parmesan



Pour 2 aventuriers du goût (6 points WW par personne) :

- 120g de pâtes avoine*
- 2 échalotes
- 1 gousse d'ail
- 1 CS de romarin séché
- 60 cl de bouillon de volaille tenu au chaud
- 2 belles poignées de roquette
- 2 CS de crème liquide à 3%
- 2 CS de parmesan rapé
- 1 CS d'huile d'olive

Porter 1/2 litre d'eau salée à ébullition.
Y jeter la roquette et laisser bouillir 1 minute. Rafraîchir immédiatement dans de l'eau glacée puis égouter.
Mettre la roquette dans le bol d'un blender ou d'un hachoir. Ajouter la crème liquide et le parmesan. Saler, poivrer.
Mixer le tout.
Réserver.

Emincer les échalotes.
Dans une cocotte, les faire suer dans l'huile d'olive avec la gousse d'ail.
Ajouter le romarin et les pâtes. Mélanger sans cesse avec une cuillère en bois pendant 2 minutes.
Couvrir juste à hauteur de bouillon de volaille et ajuster le feu pour maintenir une petite ébullition.
Laisser absorber en mélangeant assez fréquemment.
Rajouter du bouillon cuillère par cuillère jusqu'à ce que les pâtes soient cuites.

Juste avant de servir, verser l'émulsion de roquette dans le risetto et bien mélanger.
Décorer de quelques dés de tomate ou de poivron rouge.

Savourer !

*: Les pâtes "avoine" sont des petites pâtes qui rappellent un peu la forme d'un grain de riz. Ce sont des pâtes de Savoie, qu'on trouve facilement en supermarché.