J'ai passé un gros paquet des vacances de mon enfance dans une ville du Tarn du nom de Mazamet, d'où ma maman tient son joli accent chantant.
Dans le Tarn, comme dans tous le Sud-Ouest globalement, on est pas en reste niveau cuisine.
Là-bas, 3 spécialités : La Méthode (une charcuterie bonne à se damner, grasse à en pleurer, à base de porc confit dans sa graisse), la Bougnette (un genre de boudin blanc aux herbes, trop bon) et enfin le Poumpet (prononcer "poumpète", un feuilleté au citron).

La recette du Poumpet est un secret bien gardé. Sur le marché de Mazamet, le meilleur Poumpet est vendu par un vieux paranoïaque persuadé que la CIA est à ses trousses pour lui piquer sa recette (je vous jure, c'est véridique). C'est d'ailleurs ce monsieur qui m'a raconté sa version de l'origine du nom "Poumpet".
Selon lui, à l'origine, cette pâtisserie était fabriquée avec de la graisse d'oie. Le gâteau était tellement gras qu'on picolait beaucoup pour le faire passer et qu'à la fin du repas tout le monde était "poumpet" (pompette, en patois local). Franchement, je ne saurais dire à quel point cette explication est véridique, mais comme j'adore ce genre d'histoire, je la colporte à coeur joie.
Toujours est-il que le Poumpet, le vrai de là-bas, pour choper la recette c'est la quête du Graal.
C'est là qu'intervient Gastounette, une copine du forum Supertoinette, mazametaine, qui a improvisé sa propre recette et me l'a gentiment donnée. Après un premier baptême du feu et une comparaison avec le Poumpet du marché de Mazamet, y a de l'idée mais c'est pas encore tout à fait ça.
Qu'à cela ne tienne, maintenant que j'avais la base, il suffisait d'imaginer ce qui manquait, de faire des essais et de trouver des cobayes.
Voilà comment j'ai retrouvé ce qui, à mon avis, et à celui des connaisseurs qui m'entourent, est LA recette idéale du Poumpet.
Et comme je suis partageuse, je vous la livre ici.
Essayez, vous verrez, c'est un délice et en plus c'est très joli, ça impressione toujours les invités.

Poumpet de Mazamet



Pour 6 gourmands citronnés :

- 2 pâtes feuilletées pur beurre toutes prêtes ou, si vous avez le courage, 500g de pâte feuilletée maison
- 1 citron et demi non traités
- 30g de sucre en poudre
- 20g de beurre
- 1cc + quelques gouttes d'arôme naturel de citron
- sucre glace pour la déco

Préchauffer le four à 210°C (th. 7) sur chaleur tournante.

Avec un économe, prélever les zestes de citron. Détailler les lamelles ainsi obtenues en tout petits dés.
Les mettre dans une casserole avec de l'eau froide à hauteur. Porter à ébullition, laisser bouillir 1 minute, égoutter.
Effectuer cette opération 3 fois en tout, elle permet de supprimer l'amertume des zestes.

Couvrir une dernière fois d'eau, juste à hauteur et remettre sur le feu avec 20g de sucre.
Porter et maintenir à petite ébullition en remuant de temps en temps avec une cuillère en bois, jusqu'à évaporation complète du liquide.
Lorsque toute l'eau s'est évaporée, les zestes doivent être complètement confits. Si ils sont encore un peu durs, remettre un peu d'eau et laisser à nouveau bouillir.
Ecraser grossièrement les zestes confits avec le bout de la cuillère en bois.
Hors du feu, ajouter les 20g de beurre, bien remuer pour le faire fondre.
Presser un citron et en ajouter le jus au mélange, ainsi qu'une cc d'arôme naturel de citron.
Bien mélanger.

Dérouler les pâtes feuilletées et les étirer un peu en les accolant, de façon à former un rectangle plus large que haut (ou étaler finement la pâte feuilletée maison en rectangle, sur une feuille de papier sulfurisé).
Diviser virtuellement le rectangle en 3, comme ceci :



Avec une cuillère à soupe ou en bois, prélever les zestes confits en les "essorant" sur le rebord du récipient pour éviter de prendre trop de liquide et les étaler dans la partie centrale de la pâte (numéro 1 sur le schéma).
Bien répartir sur toute la surface de la zone.
Replier ensuite la partie droite (numéro 2 sur le schéma) sur la partie centrale.
Vous vous retrouvez désormais avec le dos de la partie de droite devant vous. Avec un pinceau, le badigeonner généreusement d'une partie du mélange beurre / sucre / citron restant au fond de la casserole.
Replier enfin la partie de gauche (numéro 3 sur le schéma) sur le tout, en la tirant un peu pour pouvoir replier le bord droit sous le reste du gâteau (ça évitera que le feuilleté s'ouvre à la cuisson).
Rajouter quelques gouttes d'extrait de citron au mélange beurre / sucre / citron restant, en badigeonner le dessus du gâteau.
Saupoudrer sur toute la surface le restant du sucre en poudre.

Déposer le Poumpet sur une plaque à pâtisserie (en gardant le papier sulfurisé en dessous) et enfourner pour 18 à 20 minutes.
Il faut bien surveiller les dernières minutes de cuisson de façon à obtenir une belle couleur dorée. Si le Pumpet colore trop vite, le recouvrir d'une feuille d'aluminium.
A la sortie du four, éventuellement saupoudrer de sucre glace pour la déco.

Déguster froid ou à peine tiède.

Essayez ! Vous m'en direz des nouvelles :]