Wahoo.
Un peu plus et ça allait bientôt faire un an sans post ici.
Je ne vais pas vous faire la liste des bonnes et mauvaises raisons qui m'ont conduites à délaisser Culinopathe, je ne vais pas non plus promettre une reprise avec un rythme de effrénés de nouvelles recettes, mais j'avoue que ça commençait à sérieusement me manquer, alors, hopla, me voilà.
Pour ce retour, back to the basics, je vais vous parler d'une tarte aux pommes.
Alors attention, pour moi, la tarte aux pommes, c'est un genre de monument.
Quand j'étais gamine, assez régulièrement, mes parents me confiaient à ma grand-mère paternelle.
Chez elle, j'avais 3 passions :
- Jouer avec le bateau pirate Playmobil
- Coudre sur un morceau de tissu en suivant un dessin qu'elle avait préalablement tracé à la craie
- La regarder faire des tartes aux pommes (en fait, avouons le, j'adorais surtout les dévorer)
La tarte aux pommes de ma grand-mère était on ne peut plus simple : Une pâte brisée maison, étalée fine fine fine, des pommes coupées en lamelles fines fines fines et soigneusement disposées en rosace puis saupoudrées d'un voile de sucre. Et basta.
Du coup, j'ai gardé le goût des tartes aux fruits très simples, sans compote ou autre couche de confiture. Simplement le plaisir de la pâte qui croustille et des fruits qui fondent dans la bouche.
Au fil du temps, cependant, j'ai un peu modifié la recette, découvrant que je préférais la pâte feuilletée, le sucre vanillé voire, ô comble de la fantaisie, un soupçon de cannelle en poudre sur les pommes.

Or, il y a quelques temps, lors d'une expédition courses durant laquelle j'avais acheté tout le nécessaire pour me faire une tarte aux pommes, j'ai également fait l'acquisition de mirabelles. Je devais être distraite ou je ne sais quoi lorsque je les ai choisies, car une fois arrivée à la maison, je me suis rendue compte d'une bonne partie d'entre elles étaient franchement mûres et ne survivraient probablement pas à 1 ou 2 jours dans la corbeille à fruits. Qu'à cela ne tienne ! me suis-je dit. Pour une fois, je vais faire une entorse à ma bonne vieille recette de tarte aux pommes.
Et vous savez quoi ?
Je ne l'ai pas regretté une seule minute.
Enfin si, j'ai eu des regrets, mais simplement celui de m'être fait une petite tarte individuelle plutôt qu'une grande pour 6 ;p

Tarte fine aux pommes et mirabelles légèrement salées



Pour une tarte fine individuelle :

- 1 pomme Tentation (ou une Granny si vous aimé le côté un peu acidulé)
- 4 à 6 mirabelles
- 1 cercle de pâte feuilletée d'une 15aine de centimètres de diamètre
- 10g de beurre salé
- 1 sachet de sucre vanillé

Préchauffer le four à 200°C (th. 6/7)

Poser le cercle de pâte sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier sulfurisé.
Peler la pomme, la découper en quartiers, puis à l'aide d'un couteau à lame fine et bien aiguisée, détailler de fines lamelles et les disposer en rosace sur la tarte.
Rincer et sécher les mirabelles avec du papier absorbant. Les couper en deux et retirer le noyau.
Disposer les moitiés de mirabelles par dessus les pommes, selon l'inspiration.
Sur chaque moitié de mirabelle, déposer une lichette de beurre salé.
Saupoudrer pommes et mirabelles avec le sucre vanillé.

Enfourner pour 15 minutes, puis monter le four à 220°C (th. 7/8) et faire dorer 5 minutes supplémentaires.
(astuce : personnellement, pour ces 5 dernières minutes, je retire la feuille de papier sulfurisé, ce qui permet à la pâte d'être encore plus croustillante)

Sortir du four, laisser tiédir sur la plaque et dévorer la tarte encore chaude :)